L’élection présidentielle du 28 septembre « constitue une nouvelle étape importante dans le développement démocratique du pays », estime le Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Président du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois d’octobre, M. Jerry Matthews Matjila (Afrique du Sud), a fait cette déclaration à la presse :

« Les membres du Conseil de sécurité ont estimé que la tenue de l’élection présidentielle en Afghanistan, le 28 septembre 2019, constituait une nouvelle étape importante dans le développement démocratique du pays.

Les membres du Conseil ont salué le courage des électrices et électeurs afghans, du personnel des bureaux de vote, des observateurs électoraux et des forces de sécurité, qui ont rendu l’élection possible en dépit des difficultés techniques et des menaces contre la sécurité.  Ils ont condamné les tentatives visant à perturber l’élection telles que les attaques commises contre des civils, dont le personnel électoral et les candidats, et ont exprimé leur profonde sympathie et adressé leurs condoléances aux familles des victimes de ces attaques.

Les membres du Conseil ont invité les institutions électorales afghanes, dont la Commission électorale indépendante et la Commission indépendante du contentieux électoral, à veiller à ce que les votes des Afghanes et des Afghans soient décomptés avec exactitude et à ce que les résultats soient établis de façon juste, inclusive et transparente.  Les membres du Conseil ont exhorté les candidats à honorer le code de conduite qu’ils ont signé et par lequel ils se sont engagés à respecter les opérations électorales et à en préserver l’intégrité.  Ils ont aussi prié toutes les parties prenantes de ne pas formuler de conclusions prématurées ou d’accusations hâtives.

Les membres du Conseil ont réaffirmé le rôle important joué par les Forces nationales de défense et de sécurité afghanes dans l’organisation des mesures de sécurité pour l’élection et engagé le Gouvernement afghan, aidé en cela par la communauté internationale, à continuer de faire face à la menace qui pèse sur la sécurité et la stabilité du pays. »