Lecture des quatrains de Khalili

Vendredi 23 mars a eu lieu à l’ambassade une réception en l’honneur de la sortie du livre  Quatrains et autres poèmes de Khalilullah Khalili, traduit par Jean-Paul Kowaliski et Anita Bayandorian. Les membres du Pen Club et des éditions de l’Inventaire étaient réunis à cette occasion.

Après un discours de bienvenu de son excellence l’ambassadeur Assad Omer, un témoignage personnel a été apporté par le fils du poète, Masood Khalili, ambassadeur d’Afghanistan en Espagne.

Jean-Luc Despax, président du Pen Club Français, a exprimé sa joie de voir ainsi la poésie persane mise en avant dans les échanges culturels, entre l’Afghanistan et la France, témoignant de l’amitié qui unit nos deux pays. Un bon nombre d’écrivains , d’afghans ou de poètes français ont été touchés par ces moments forts et chaleureux que nous l’ambassade nous a permis de partager.

Des quatrains ont été lus successivement évoquant tour à tour la subtilité de la nature humaine ou bien louant les bienfaits de la nature.

Nous vous en livrons quelques tirades….

 

Le Langage des étoiles

Si tu connaissais le langage des étoiles,

Si tu entendais chaque nuit les secrets de l’univers,

Le silence de la nuit chanterait à ton oreille

Les mille mélodies de l’histoire des cieux.

 

La Source m’a dit

O, source, comme en t’écoulant tu rafraîchis l’âme.

De qui apportes-tu le message, d’où viens-tu ?

Telles mes larmes, invisibles à la foule,

Lentement, tendrement, sans bruit, tu coules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.