Le président Ghani reçoit parallèlement la présidente de la Chambre des Représentants et le secrétaire d’Etat à la Défense

Le président Mohammad Ashraf Ghani a rencontré dimanche à Kaboul une délégation du Congrès américain conduite par Madame Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants. Il a également reçu en entretien Monsieur Mark Esper, secrétaire d’Etat à la Défense, dont c’était la première visite à Kaboul depuis sa nomination.

Ghani a remercié Madame Pelosi et la délégation qui l’accompagnait pour le soutien financier et politique apporté par les Etats-Unis à l’Afghanistan au cours des cinq dernières années, pour la contribution des Etats-Unis au processus démocratique avec l’Afghanistan, pour les sacrifices des forces américaines qui se sont battues pour la stabilité, la sécurité et les objectifs communs des deux pays. Le président Ghani a ajouté que le partenariat avec les États-Unis avait été durable et continuerait de l’être. « La tragédie du 11 septembre 2001 a uni nos pays, a-t-il déclaré, et nous appelons les États-Unis à soutenir l’Afghanistan et à élargir les relations entre les deux pays dans divers domaines, notamment dans le secteur de la sécurité. » Monsieur Ghani a rappelé que la spécificité de la nature de la présence américaine en Afghanistan repose sur des traités signés entre les deux pays et que toute décision la concernant serait examinée à l’avenir entre les deux pays.

 

Nancy Pelosi : « Les femmes afghanes doivent être à la table des négociations de réconciliation »
En ce qui concerne la paix, elle est « notre priorité, une paix dirigée et maîtrisée par les Afghans » et les valeurs constitutionnelles et les droits des femmes y sont préservés. « Le rôle des femmes en Afghanistan a été optimisé, elles ont considérablement contribué à de grandes décisions de la nation » a confirmé la Première dame. Tout en affirmant la nécessité que les « femmes afghanes soient à la table des négociations de réconciliation » et en saluant ce qu’elles avaient réalisé en Afghanistan, Madame Pelosi a pour sa part, déclaré que le maintien des réalisations et la garantie des droits des femmes afghanes était l’une des priorités du Congrès américain. « Nous respectons vos réalisations, vos engagements et vos priorités, ainsi que vos intérêts nationaux et vos efforts pour maintenir une amitié durable avec les États-Unis d’Amérique. Protéger ces réalisations communes est une priorité pour nous tous » a déclaré la présidente de la Chambre basse du Congrès.
Evolution de la bonne gouvernance, lutte contre le terrorisme et corruption, réformes de la fonction publique et développement de l’éducation et de la santé, installation d’une paix durable dans laquelle les intérêts du peuple afghan sont protégés ont été les autres sujets abordés par la partie afghane pendant la réunion. Au sujet du succès de l’élection présidentielle, le Président Ghani s’est félicité de la participation des Afghans et de l’efficacité des forces de Sécurité et de Défense qui ont permis, malgré les menaces, le déroulement du processus en toute impartialité.

Le président Ghani a  rappelé qu’Al-Qaïda et l’ISIL constituent toujours une menace grave pour la sécurité de l’Afghanistan et des États-Unis, les talibans poursuivant leurs activités terroristes et ciblant délibérément des civils. Leur but est de nuire au régime et heureusement n’a pas atteint son but, a estimé le président. « La raison de notre présence ici, c’est qu’autrefois, les talibans hébergeaient des terroristes qui nous ont attaqués, a observé Madame Pelosi, et que nous ne voudrions plus jamais voir l’Afghanistan redevenir un sanctuaire du terrorisme. »
La délégation américaine a également rencontré le général Scott Miller, commandant des troupes américaines et de l’OTAN en Afghanistan, le chef de l’Exécutif, Dr Abdullah, ainsi que de hauts diplomates, de hauts responsables du gouvernement afghan et des dirigeants de la société civile.

« Notre délégation a été informée par l’ambassadeur John Bass et d’autres diplomates sur les efforts de réconciliation avec les talibans, responsables de violentes attaques en Afghanistan » précise le communiqué publié par le bureau de Madame Pelosi. « Nous avons également recueilli des informations sur les résultats encore attendus de l’élection présidentielle afghane de septembre, et nous espérons tous qu’ils seront bientôt disponibles. »

 

Mark Esper : La réduction des troupes devra coïncider avec un accord de paix 

Le secrétaire d’Etat à la Défense, M. Mark Esper, lui aussi en visite surprise à Kaboul, a déclaré à l’agence AP dimanche que le nombre de troupes américaines en Afghanistan pourrait être réduit à 8 600 – elles sont aujourd’hui 14000 – et que les opérations de contre-terrorisme pourraient être maintenues, mais que cette réduction devrait coïncider avec un accord de paix. Il a déclaré à la presse que « l’objectif est toujours d’obtenir un accord de paix, un accord politique ».

Au cours de la réunion au palais présidentiel, le président Ghani et le secrétaire d’Etat ont examiné les questions de sécurité en Afghanistan, dans la région et au-delà, la lutte contre le terrorisme, le financement et l’équipement des forces de sécurité et de défense afghanes et la coopération entre les deux pays dans différents domaines.
Mark Esper a salué les efforts déployés pour mener à bien l’élection présidentielle dans ce processus national. Le secrétaire américain à la Défense a également souligné l’efficacité de son assistance aux forces de sécurité et de défense afghanes.
En réponse, le Président Ghani a évoqué les actions concrètes et systématiques du gouvernement afghan dans la lutte contre la corruption, en particulier dans les institutions de sécurité et de défense du pays, ainsi que les mesures qui seront prises dans l’avenir.
Au cours de la réunion, les deux parties ont discuté de l’évolution du processus de paix et de la situation en Afghanistan, dans la région et au-delà.