Le gouvernement afghan approuve la politique commerciale nationale

Le 10 octobre, l’Afghanistan a franchi une nouvelle étape dans ses efforts visant à utiliser les marchés mondiaux pour stimuler la croissance et la création d’emplois lorsque le cabinet présidé par le président Ashraf Ghani a approuvé la première politique commerciale nationale du pays.  Cette politique commerciale nationale établit un programme quinquennal pour surmonter les défis auxquels les entreprises afghanes font face, dans un marché international concurrentiel.

L’adoption de la politique commerciale nationale de l’Afghanistan (ANTP) marque l’aboutissement d’un processus de conception global auquel ont participé des intervenants publics et privés et qui vise à tirer parti de l’accès aux marchés internationaux rendu possible par l’adhésion de l’Afghanistan à l’Organisation mondiale du commerce en juillet 2016.

L’ANTP servira de feuille de route pour améliorer la compétitivité des exportations de l’Afghanistan en renforçant la capacité des institutions nationales et en créant un environnement propice aux affaires dans le pays et au-delà des frontières. Il cherchera également à favoriser la cohérence des politiques au sein du gouvernement en précisant comment le ministère de l’Industrie et du Commerce (MCI) peut créer des synergies avec d’autres ministères et leurs politiques.
L’ANTP est une composante centrale du projet « Advancing Afghan Trade », programme d’appui lié au commerce financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre du commerce international (CCI) à l’appui du MOCI afghan.

Les réformes énoncées dans cette politique comprennent de nombreuses mesures visant à mettre en œuvre les règlements découlant des engagements de l’Afghanistan dans le cadre de l’OMC, soutenant ainsi son processus post-adhésion. Ils appuient également les priorités nationales de développement du secteur privé et de l’agriculture décrites dans le Cadre national pour la paix et le développement de l’Afghanistan (ANPDF, 2017-2021), la stratégie politique globale du pays.

« L’adoption de la politique commerciale nationale est une autre étape importante dans l’élaboration d’un ensemble inclusif et tourné vers l’avenir de politiques clés visant à donner aux produits afghans exportés de meilleures chances de succès sur les marchés internationaux, s’est félicité l’ambassadeur de l’UE, Pierre Mayaudon. Cette politique favorisera le commerce régional et permettra à l’Afghanistan de progresser dans la réalisation de ses engagements post-adhésion à l’OMC. L’UE est fière d’avoir joué un rôle moteur dans ce processus et continuera à renforcer son partenariat économique avec l’Afghanistan afin de soutenir une croissance sans exclusive ».