Sécurité et droit du travail des journalistes

Le gouvernement afghan apporte son soutien à la résolution de l’ONU, le président Ghani relance le fonds en leur faveur

 Alors que l’Afghanistan rejoint les 81 pays qui ont proclamé leur soutien à la nouvelle résolution des Nations-Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, le président Ashraf Ghani et le vice-président Sawar Danesh ont annoncé mardi 16 octobre la relance du fonds en faveur des journalistes.

Ce fonds est destiné aux employés des médias, y compris aux familles de ceux qui ont été tués. Le ministre des Finances a promis 10 millions d’Afghanis et le président 5 millions d’Afghanis sur ses propres biens.

Pour M. Ashraf Ghani, gouvernement et media doivent travailler ensemble car ils partagent les mêmes objectifs, le renforcement des droits garantis à tous les Afghans par la constitution.  Il a regretté que les propriétaires des média ne respectent pas toujours correctement les droits des journalistes et estimé qu’il était temps de fournir des polices d’assurances aux journalistes.

La résolution de l’ONU à laquelle le gouvernement a adhéré oblige les Etats à mettre fin à l’impunité qui couvre souvent les faits de violence et les crimes perpétrés contre les journalistes.