Publication du Décret présidentiel sur la Loya Jirga consultative pour la paix Elle s’ouvrira le 29 avril 2019

Alors que le président Mohammad Ashraf Ghani a nommé M. Umer Daudzai à la présidence de la commission d’organisation Loya Jirga, le décret présidentiel la concernant a été publié mardi 12 mars.

« Pour entendre, utiliser et respecter les consultations, visions et analyses de représentants du peuple de toutes les couches de la société, en cherchant un moyen de résoudre et d’accélérer les pourparlers de paix, la Loya Jirga consultative pour la paix est organisée. La Jirga sera une grande opportunité nationale pour que les représentants des peuples de tout le pays puissent débattre des principales questions suivantes dans un environnement ouvert et amical:
1. Limite et cadre des pourparlers avec le groupe des talibans.
2. Introduction et modalité de réalisation de la paix.
Sur la base des visions de représentants du peuple, les dirigeants de la République islamique d’Afghanistan codifieront et finaliseront le cours et la politique de paix et les pourparlers et feront des efforts pour utiliser tous les moyens et ressources nationaux et gouvernementaux afin de le mettre en œuvre. Pour l’exécution de cette instruction islamique et nationale, le chef du secrétariat du Haut Conseil de la paix, Mohammad Omar Daudzai, a été nommé chef de la commission de convocation pour la tenue de la Loya Jirga consultative pour la paix ; par conséquent, il est chargé de collaborer étroitement avec toutes les institutions gouvernementales à cet égard.
1. La commission devrait organiser la Loya Jirga consultative pour la paix le 29 avril 2019.
2. Le ministère des Finances (MdF) est tenu de prendre en charge les dépenses financières de la Jirga conformément à la suggestion de la commission correspondante du code (91).
3. Les ministères de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des frontières et des affaires tribales, du hajj et des affaires islamiques, des affaires féminines, des réfugiés et des rapatriés, la direction indépendante de la gouvernance locale, la municipalité de Kaboul et toutes les institutions sont chargés de fournir la coopération nécessaire à la Commission. »