«PARVANA, une enfance en Afghanistan» de Nora Twomey sur les écrans le 27 juin

C’est un conte merveilleux qui se déroule au temps où les talibans étaient au pouvoir. Un dessin animé dont la douceur et la beauté des images ne masquent pas la dureté du climat politique et la violence des événements. « PARVANA, une enfance en Afghanistan », de Nora Twomey, d’après le roman de Deborah Ellis, sortira sur les écrans des salles de cinéma le 27 juin.

Parvana, onze ans, (Parwana signifie « papillon » en persan) grandit à Kaboul ravagée par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Mais un jour, il est arrêté et la vie de Parvana bascule à jamais. Car sans être accompagnée d’un homme, on ne peut plus travailler, ramener de l’argent ni même acheter de la nourriture.

Parvana décide alors de se couper les cheveux et de se travestir en garçon afin de venir en aide à sa famille. Risquant à tout moment d’être démasquée, elle reste déterminée à trouver un moyen de sauver son père.