Signature de l’accord bilatéral de sécurité et l’accord de l’OTAN

700598f92c79eec5e035d90ac3e16d7e_XL[1]

Au lendemain de l’ investiture du nouveau président afghan, Ashraf Ghani, l’accord de sécurité bilatéral entre l’Afghanistan et les Etats-Unis est signé mardi 30 septembre 2014. Cet accord permet aux troupes américaines de rester dans le pays après 2014. En même temps, un accord similaire a été signé avec l’OTAN pour les forces de sécurité des pays membres, qui s’engagent à rester sur le sol afghan. Le Président a précisé que ces accords ont été signés dans l’intérêt national de l’Afghanistan et visent seulement à établir la sécurité et la stabilité dans le pays. Dr Abdullah Abdullah, chef de l’exécutif, a également souligné que ces traités assurent la paix et la sécurité dans la région, ils ne peuvent être considérés comme une menace pour les pays voisins. Enfin, le Président a conclu que ces accords signalent « un virage fondamental » dans les relations entre l’Afghanistan et la communauté internationale

Investiture: Dr Ashraf Ghani et Dr Abdullah ont prêté serment

Aujourd’hui à 8h, heure de Paris, Dr Ashraf Ghani, le président élu a prêté serment devant le juge de la Cour Suprême, M. Azimi. Immédiamenent après, Dr Ashraf Ghani a fait prêter serment à ses deux vice-présidents, le Général Dostum et M. Danesh.

Le nouveau président a signé dans la foulée un décret portant sur l’établissement du poste de chef de l’exécutif et la nomination de Dr Abdullah à ce poste.

Un deuxième décret a été signé, portant sur l’établissement d’un représentant spécial du président pour la réforme administrative et bonne gouvernance, en la personne de M. Zia Massoud.

Le président a fait prêter serment à Dr Abdullah, chef de l’exécutif et ses deux vice-présidents, Mohammad Khan et Mohammad Mohaqiq

La cérémonie d’investiture a pris fin à 9h30, heure de Paris.

Président Karzai a dit au revoir aux ambassadeurs

Samedi matin 27 septembre, Président Karzai lors d’un entretien avec les ambassadeurs et les représentants des organisations internationales accrédités à Kaboul a déclaré que les progrès dans les domaines social, économique et politique n’auraient été  possible sans l’aide et la coopération des pays amis. Il a remercié pour les efforts de ces pays ont déployés en Afghanistan durant ces 13 années passées. Et d’ajouter, «  j’aimerais vous exprimé la gratitude du peuple Afghan pour aide que vous avez accordée à l’Afghanistan durant toutes ces années. Nous nous souviendrons, en tant qu’une nation souveraine, de votre aide et ces souvenirs seront gravés dans nos livres d’histoire. Aujourd’hui quand nous regardons nos enfants à l’école, nos meilleurs routes, nos meilleurs services de santé, nos drapeaux flottant dans le monde entier, nous nous disons tout ça c’est grâce à votre coopération et aide. Président Karzai a souhaité la continuation de la coopération avec le nouveau président et chef exécutif, pour lesquels il présenté ses respects.

 

Voyage d’études au sein des institutions françaises

Une délégation afghane composée de membres de la commission indépendante de supervision de l’application de la constitution afghane a effectué mi-septembre une visite d’études au Conseil Constitutionnel, au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation. Il s’agit avant tout pour les membres de la commission de se familiariser avec la technique française du contrôle de constitutionnalité et celle de l’interprétation du texte constitutionnel. Ils ont assisté à des audiences au Conseil Constitutionnel et au Conseil d’Etat. La délégation accompagnée par l’ambassadeur Dr Omer a été reçue par Monsieur Jean-Louis Debré, président du Conseil Constitutionnel, durant lequel il a fait part de sa riche expérience à la tête d’une plus grande institution de l’Etat et a attiré l’attention sur l’importance de l’indépendance du Conseil Constitutionnel. A la fin de la visite, il a été convenu que d’autres voyages seraient organisés. Il est à mentionner que cette visite s’inscrit dans le cadre du traité d’amitié et de coopération signé le 27 janvier 2012, entre l’Afghanistan et la France.