Mohammad Sarwar Danesh : La liberté d’expression doit être garantie dans les pourparlers de paix

Lors d’une réunion organisée à l’occasion de la première « Journée nationale des journalistes », le deuxième Vice-président Mohammad Sarwar Danesh a déclaré que la liberté d’expression devait être garantie dans les pourparlers de paix en cours avec les oppositions armées. Pour M. Danesh,  la liberté d’expression découle de la dignité humaine et toute censure est en fait une négation de la rationalité, de l’indépendance et de la dignité humaine. « La liberté d’expression est un symbole de la démocratie dans la société et les systèmes de dictateurs ne la respectent jamais car ils la croient contre leur intérêt. » Il a ajouté que la liberté d’expression était le meilleur moyen de réformer et de lutter contre la corruption et d’empêcher le détournement du pouvoir par des responsables gouvernementaux.
Tout en remerciant les alliés du pays pour leurs efforts en vue du rétablissement de la paix en Afghanistan, le deuxième Vice-président a précisé que les négociations de paix devraient veiller à ce que la liberté d’expression soit garantie dans le processus de paix avec les talibans.
Le vice-président a poursuivi en affirmant que les journalistes étaient des combattants de la liberté et qu’ils devraient être admirés comme tels. Il a conseillé aux journalistes de comprendre quelles étaient leurs responsabilités dans les conditions délicates dans lesquelles ils travaillent : ils ont en effet, a expliqué M. Danesh, le devoir de prendre en compte les intérêts nationaux du pays et de jouer leur rôle dans le renforcement de l’unité nationale du peuple afghan.
L’envoyé spécial des Nations Unies en Afghanistan a salué la décision prise par l’Afghanistan de d’instituer une « Journée nationale des journalistes », ajoutant que l’ONU était prête à élargir sa coopération avec la liberté d’expression et les journalistes du pays. Un représentant de l’ambassade britannique à Kaboul a lui aussi salué la mise en place de la Journée des journalistes, « bon message pour la démocratie en Afghanistan