Les politiciens se félicitent de l’appel du président Ghani à la « grande jirga »

Les délégués à la grande consultation définiront les questions négociables et non négociables dans les pourparlers de paix.

Un certain nombre de personnalités politiques afghanes, d’anciens membres du gouvernement et de chefs de partis politiques, soucieux se trouver une solution politique à la crise, ont accueilli favorablement l’appel du président Ashraf Ghani à la constitution d’une grande jirga consultative, une assemblée traditionnelle, sur le processus de paix en Afghanistan.

« À la Jirga, les gens vont discuter de la nature des pourparlers de paix et du gouvernement de l’après-paix en Afghanistan », avait précisé M. Ghani lundi, en présentant le projet.

Le Chef exécutif, Dr Abdullah Abdullah, a déclaré qu’il soutenait toute mesure prise pour rétablir la paix en Afghanistan. « Je soutiens toute action ou effort qui nous rapproche de la paix. »

Dans le même temps, la Commission indépendante des droits de l’homme en Afghanistan (AIHRC) a tenu mardi à Kaboul une réunion réunissant une centaine de femmes juges, qui ont discuté du rôle des femmes dans le maintien de la justice et des droits fondamentaux.