Le président Ghani insiste sur la préservation des droits des femmes dans le processus de paix

Lors de la grande conférence du « Consensus national des femmes afghanes pour la paix », le président Ashraf Ghani a déclaré que les femmes avaient un rôle vital à jouer dans le processus de paix, réprimant toute possibilité d’exclure les femmes du processus ou de compromettre leurs droits. « Les femmes représentent la moitié de la société afghane, il est impossible de minimiser ou de faire abstraction de leurs préoccupations légitimes pendant le processus de paix. »

Ashraf Ghani a ajouté que les femmes afghanes peuvent se représenter elles-mêmes et qu’aucune force ne peut annuler les progrès qu’elles ont accomplis au cours des 18 dernières années. Il a insisté : « les hommes afghans doivent accepter le fait incontestable que les femmes ont un rôle intégrateur à jouer dans le processus de paix et l’avenir de l’Afghanistan, sans aucune exception. Il est facile de prolonger le cercle vicieux des conflits, mais il faut faire preuve de diligence et d’engagement pour établir un cercle vertueux de paix, de stabilité et d’ordre public ».

Le président a rappelé que la Constitution considère les hommes et les femmes afghans sur un pied d’égalité et qu’en tant que commandant en chef des forces armées et chef de l’État, il lui incombe de veiller à ce que les droits constitutionnels des femmes ne soient pas bafoués.

« Tous les Afghans exigent la paix et l’événement d’aujourd’hui vise également à mettre fin à la guerre », a aussi déclaré la Première Dame, Madame Rula Ghani. La conférence était organisée par le Bureau de la First lady, « Afghan Women for Peace », le Réseau des femmes afghanes et le Haut Conseil de la paix. Plus de 3 500 femmes de 34 provinces de tous les horizons ont participé à la conférence et ont présenté une déclaration exprimant leurs préoccupations et leurs suggestions pour le processus de paix.

Cette conférence et la Déclaration résultaient de six mois de délibérations et de consultations avec plus de 15 000 femmes dans toutes les provinces. La Déclaration demande principalement la fin de la guerre, le respect des valeurs constitutionnelles et un processus de paix inclusif.