Le livre de Lee Hilling, « A place of miracles » présenté à l’Ambassade

Un événement exceptionnel a eu lieu mardi 10 avril à l’Ambassade. L’Aga Khan Shia Imami Conseil ismaélien de France, l’association La Chaîne de l’Espoir et l’Ambassade ont accueilli Monsieur Lee Hilling pour la présentation de son livre « A place of miracles », tout juste sorti en France. Ce « Lieu des miracles », c’est l’Institut médical français pour l’enfant ((IMFE), à Kaboul. L’auteur relate l’histoire extraordinaire de la création de l’Institut et celle du partenariat public-privé unique entre les gouvernements français et afghan, le réseau de développement Aga Khan et La Chaîne de l’Espoir. L’IMFE est l’une des plus remarquables « success stories » de l’Afghanistan.

L’évènement a permis de rassembler plus de cent personnes, dont des représentants et membres des quatre partenaires de l’hôpital français que sont les gouvernements afghan et français, le réseau de développement Aga Khan et La Chaîne de l’Espoir. En s’appuyant sur des supports multimédias, M. Hilling a rappelé ses nombreux voyages en Afghanistan et les histoires très émouvantes des enfants sauvés par le travail de l’Institut.

Le docteur Eric Cheysson, président de La Chaîne de l’Espoir et ami de très longue date de l’Afghanistan, a, lui aussi, partagé ses nombreuses expériences. Il a salué le travail remarquable réalisé par les quatre partenaires ces dernières années pour faire de l’Institut Médical Français pour la Mère et pour l’Enfant (IMFE) un hôpital de référence pour la prise en charge des femmes, des enfants et des nouveau-nés en Afghanistan.

L’Ambassadeur Sediqi a rendu hommage au rôle primordial de l’Institut dans le système de santé afghan, ses performances dans le domaine de la chirurgie pour les enfants et les progrès accomplis pour la santé des mères. « Aujourd’hui, s’est-t-il félicité, l’Institut médical français pour l’Enfant de Kaboul est le seul hôpital afghan capable de pratiquer des opérations à cœur ouvert avec des équipes médicales entièrement afghanes. De telles performances ne seraient pas possibles sans des équipements à la pointe de la technologie. » Ce qui a amené l’ambassadeur à saluer « une nouvelle fois » le soutien indéfectible du Réseau pour le développement de l’Aga Khan et celui de la France.

Photos Zmar Sharefi