Le gouvernement afghan doit jouer un rôle central dans le processus de Paix, affirment les sénateurs américains en visite à Kaboul

Le président Ashraf Ghani a rencontré jeudi 10 octobre une délégation du Congrès américain conduite par Madame Maggie Hassan et Monsieur Chris Van Hollen. Les sénateurs ont salué l’engagement du gouvernement pour que se tiennent les élections présidentielles et ont félicité le public afghan pour sa participation, l’estimant essentielle pour la consolidation des principes et pratiques démocratiques.

Ils ont salué les initiatives du gouvernement qui ont conduit à la croissance économique, à des réformes fondamentales et à l’augmentation du revenu national, et ont rendu hommage aux forces de défense et de sécurité afghanes qui ont courageusement assuré la sécurité pendant les élections.

Les sénateurs américains ont souligné qu’une paix imposée mettrait en péril les réalisations des 18 dernières années, ce qu’ils estiment inacceptable. Ils ont ajouté que le processus de paix ne produirait pas de résultats productifs si le gouvernement afghan ne jouait pas le rôle central.

Le président Ghani a ajouté que l’élection était un impératif pour les Afghans afin de déléguer l’autorité et de légitimer leur gouvernement, lui permettant ainsi de faire avancer le processus de paix. Le président a salué la participation du peuple afghan à l’élection et l’a décrite comme une preuve de sa détermination à défendre le système de la république.

« Les notions de République et de réalisation d’une paix digne se sont ancrées dans le débat national au cours des deux dernières années », a déclaré le président Ashraf Ghani, tout en soulignant que les Afghans souhaitent une paix dans laquelle toutes les valeurs sont préservées. Il a ajouté : «Nos conditions de paix sont claires ; la protection de la République et les droits de citoyenneté sont nos lignes rouges.  »

Le gouvernement afghan doit jouer un rôle central dans le processus de Paix, ont affirmé jeudi 11 octobre les sénateurs américains qui ont rencontré le président Ghani à Kaboul. La délégation du Congrès conduite par Madame Maggie Hassan et Monsieur Chris Van Hollen sénateurs a salué l’engagement du gouvernement pour que se tiennent les élections présidentielles et a félicité les Afghans pour leur participation, l’estimant essentielle pour la consolidation des principes et pratiques démocratiques.

Les sénateurs ont salué les initiatives du gouvernement qui ont conduit à la croissance économique, à des réformes fondamentales et à l’augmentation du revenu national, et ont rendu hommage aux forces de défense et de sécurité afghanes qui ont courageusement assuré la sécurité pendant les élections.

Ils ont souligné qu’une paix imposée mettrait en péril les réalisations des 18 dernières années, ce qu’ils estiment inacceptable. Les sénateurs ont ajouté que le processus de paix ne produirait pas de résultats productifs si le gouvernement afghan ne jouait pas le rôle central.

Le président Ghani a ajouté que l’élection était un impératif pour les Afghans afin de déléguer l’autorité et de légitimer leur gouvernement, lui permettant ainsi de faire avancer le processus de paix. Le président a salué la participation du peuple afghan à l’élection et l’a décrite comme une preuve de sa détermination à défendre le système de la République.

« Les notions de République et de réalisation d’une paix digne se sont ancrées dans le débat national au cours des deux dernières années », a déclaré le président Ashraf Ghani, tout en soulignant que les Afghans souhaitent une paix dans laquelle toutes les valeurs sont préservées. Il a ajouté : «Nos conditions de paix sont claires ; la protection de la République et les droits de citoyenneté sont nos lignes rouges. «