Le convoi historique sur la route du Lapis lazuli est revenu de son premier voyage

Un convoi commercial historique – puisque le premier depuis la réouverture de la route – reliant l’Afghanistan à la Turquie sur la route de Lapis Lazuli est rentré lundi, ramenant avec succès médicaments, panneaux solaires et pétrole.
Partant de la province de Faryab, dans le nord de l’Afghanistan, la route ressuscitée traverse le Turkménistan, la mer Caspienne puis l’Azerbaïdjan et la Géorgie pour atteindre les villes turques de Kars et d’Istanbul et se termine enfin en Europe.
Nommé d’après la pierre précieuse de l’Afghanistan, l’accord sur la route Lapis Lazuli a été finalisé après trois ans de pourparlers et signé lors de la 7ème Conférence de coopération économique régionale sur l’Afghanistan (RECCA VII) qui s’est tenue à Ashgabat, au Turkménistan, l’année dernière.
Le vice-ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Yildiz, a signé l’accord au nom d’Ankara. Les projets actuels visant à améliorer les infrastructures. RECCA VII prévoit que les procédures dans les cinq pays devraient dépasser les 2 milliards de dollars.
Selon la Chambre de commerce et d’industrie afghane, le volume d’importation annuel de l’Afghanistan en provenance d’Europe et de Turquie via l’Iran s’élève à 900 millions de dollars, mais les exportations du pays vers les pays européens totalisent 6 millions de dollars par an.