La chaleur était dans les cœurs pour la fête de Nawroz à l’ambassade

Jeudi 4 avril, l’ambassade a fêté Nawroz, le printemps et la nouvelle année. La soirée a été chaleureuse, malgré un petit vent frisquet et un soleil encore timide. Environ 250 invités ont honoré l’invitation de M. l’ambassadeur et apprécié de se retrouver en dégustant les plats afghans et en se régalant de musique. Tulipes et Haftmewa, la tradition afghane était au coeur de Paris.

le directeur général adjoint de l’UNESCO a souligné dans le discours dont il a honoré l’assemblée l’importance de la culture pour rassembler, et retracé l’historique de Nawroz (inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité).

l’ambassadeur a rappelé que 2019 porte beaucoup d’espoirs et de défis.

Année d’élection présidentielle, année de réconciliation, année où le « Kaboul Peace Process » sera déterminant, 2019 sera aussi une année où l’économie de l’Afghanistan et des pays de la Région se développera et s’épanouira grâce à la « Route du Lapis lazuli », au Corridor Chabahar qui ouvre la voie aux convois entre l’Afghanistan et l’Inde, et grâce aux nouvelles connexions aériennes.

Sediqi a évoqué la rencontre à Samarkand des ministres des Affaires étrangères afghans, indiens, ouzbeks, turkmènes, tadjiks, kazakhs et kirghizes, qui ont souligné l’importance de la centralité de l’Afghanistan en tant que pont terrestre pour la coopération et la connectivité économiques régionales. M. l’ambassadeur s’est félicité que les ministres aient exprimé l’implication des pays d’Asie centrale et de l’Inde en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afghanistan. Et surtout qu’ils se soient engagés à promouvoir un processus de paix inclusif, dirigé et contrôlé par les Afghans et à aider à la reconstruction économique de l’Afghanistan par la mise en œuvre de projets communs d’infrastructures, de transit et de transport, d’énergie et d’investissement.