Economie, coopération et connectivité de la Région : les avancées et les projets

Au premier trimestre de 2019, des progrès considérables ont été accomplis dans la mise en œuvre et la diversification des voies de transit. Après le premier envoi en provenance d’Afghanistan via la  « Route du Lapis-Lazuli », qui a atteint Istanbul en décembre dernier, les camions afghans sont rentrés chez eux le 18 février avec divers articles (médicaments, panneaux solaires et pétrole) en provenance de la Turquie. Le 24 février, la cérémonie d’inauguration du premier envoi d’Afghanistan vers l’Inde via le corridor Chabahar a eu lieu à Zaranj en présence du président M. Mohammad Ashraf Ghani, de hauts responsables et de la communauté diplomatique. Ce premier envoi d’Afghanistan vers l’Inde aidera les parties contractantes à identifier les possibilités de coopération ainsi que les domaines nécessitant de nouvelles améliorations, tant en termes d’infrastructures souples que matérielles. Enfin, dans quelques semaines, le premier convoi de marchandises afghanes vers la Chine par chemin de fer marquera une autre étape importante vers la diversification des voies de transit dans notre vaste région.

Le premier dialogue ministériel Inde – Asie centrale – Afghanistan, co-organisé par la République de l’Inde et la République d’Ouzbékistan s’était tenu les 12 et 13 janvier à Samarkand (Ouzbékistan) avec la participation des ministres des Affaires étrangères d’Afghanistan, d’Inde, d’Ouzbékistan, du Turkménistan, du Tadjikistan, du Kazakhstan et du Kirghizistan. Les ministres ont salué la participation de l’Afghanistan et l’importance de la centralité de l’Afghanistan en tant que pont terrestre pour la coopération et la connectivité économiques régionales. Ils ont exprimé l’implication des pays d’Asie centrale et de l’Inde en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afghanistan, se sont engagés à promouvoir un processus de paix inclusif dirigé et contrôlé par les Afghans et à aider à la reconstruction économique de l’Afghanistan par la mise en œuvre de projets communs d’infrastructures, de transit et de transport, d’énergie et d’investissement.

A Samarkand, le ministre des Affaires étrangères afghan, M. Rabbani, a évoqué la vision de l’Afghanistan en matière de coopération régionale et le rôle que l’Afghanistan joue déjà pour libérer les énormes opportunités économiques qui existent dans la région, notamment en fournissant certains des itinéraires de commerce et de transit les plus rentables entre l’Asie centrale et l’Asie du Sud. M. Rabbani a remercié le gouvernement de la République d’Ouzbékistan qui accueillera la 8ème Conférence de coopération régionale sur l’Afghanistan (RECCA VIII) dans la seconde moitié de 2019 à Tachkent (Ouzbékistan).

RECCA VIII sera une excellente occasion de faire le point sur les progrès accomplis depuis la tenue de RECCA VII les 14 et 15 novembre 2017 à Ashgabat au Turkménistan, pour donner la priorité aux projets de coopération et d’investissement régionaux, identifier les réussites et les défis et établir un consensus autour de nouveaux projets et initiatives dans le cadre du RECCA.

Autre événement important, le Centre de recherche et d’évaluation du RECCA – le CRRE – a été inauguré le 3 février dernier lors de la première réunion de coordination des ambassadeurs du RECCA pour 2019, qui s’est tenue au ministère des Affaires étrangères avec la participation de M. Salahuddin Rabbani, ministre des Affaires étrangères, de hauts responsables du gouvernement afghan, de chefs de missions diplomatiques à Kaboul ainsi que des représentants des principaux centres de recherche et universités basés en Afghanistan. La mission principale du CRRE est d’améliorer la capacité de recherche et la collaboration, ainsi que de contribuer à l’élaboration de politiques et à la promotion des investissements dans la région RECCA au sens large.

D’autre part, le dialogue universitaire sur la « Route du lapis-lazuli » a été organisé par l’Université de Kaboul en collaboration avec le bureau administratif du président, les 25 et 26 février 2019 à Kaboul.  Le séminaire comprenait la présentation de travaux universitaires et des tables rondes sur divers aspects de la « Route du Lapis Lazuli », notamment son impact sur le développement économique, le commerce et la connectivité dans la région élargie.
M. Hassan Soroosh, directeur général de la coopération économique au MoFA, a informé les participants des efforts en cours pour la mise en œuvre de l’Accord relatif à la route du Lapis Lazuli et de son impact général sur le développement économique des parties contractantes ainsi que de ses conséquences pour le commerce et le transit dans la région eurasienne au sens large.