Archives pour la catégorie Uncategorized

La Conférence internationale de Bonn sur l’Afghanistan du 5 décembre 2011

L’objectif principal de la conférence internationale de Bonn du lundi 5 décembre était de façonner un avenir sûr pour l’Afghanistan et de définir concrètement l’action de la communauté internationale pour les années à venir. En effet, le transfert de responsabilité des troupes internationales aux forces afghanes est en cours et sera achevé d’ici fin 2014. Dès 2015, c’est l’Afghanistan, seul, qui assumera la responsabilité de la sécurité sur son territoire. Cela implique des changements considérables.

A long terme, l’engagement de la communauté internationale permet de maintenir les progrès déjà acquis et d’éviter un retour en arrière. En effet, une partie de la population craint le moment où les troupes de l’ISAF se retireront.

Les représentants de 85 pays et 15 organisations se sont réunis à Bonn, soit près d’un millier de participants. La conférence était présidée par l’Afghanistan.

Les 2 et 3 décembre, Bonn a accueilli un Forum de la société civile auquel ont participé 34 délégués élus en Afghanistan. Il s’agissait d’offrir à la société civile afghane une plateforme publique favorisant le dialogue pour faire valoir ses intérêts politiques. Deux des délégués présents ont pris part à la conférence afin de discuter de ces revendications dans un cadre officiel.

Les discussions ont porté sur trois thèmes:

  • les aspects civils du transfert de responsabilité au gouvernement afghan d’ici à 2014
  • l’engagement de la communauté internationale en Afghanistan au-delà de cette date
  • le processus de réconciliation nationale, qui doit aboutir à la stabilisation durable de la situation sur place

Les Conclusions de la Conférence se divisent en cinq rubriques:

Après avoir réaffirmé avec force, d’une part, la volonté de jeter les bases d’un partenariat entre la communauté internationale et l’Afghanistan, et d’autre part, renouvelé l’engagement pour un avenir stable, démocratique et prospère pour le peuple Afghan, les conclusions de la Conférence soulignent que le travail n’est pas achevé. L’objectif reste un Afghanistan en paix et plein d’espoir pour tous les afghans dans une région en sécurité; un Afghanistan où le terrorisme international ne trouve pas de sanctuaire; enfin, un Afghanistan qui prendra pleinement sa place parmi les nations souveraines. Les conclusions ont été présentées par thème:

– Gouvernance: l’Afghanistan réaffirme que son système politique continuera à refléter une société pluraliste fondée sur les valeurs inscrites dans sa constitution, la démocratie, l’état de droit, le respect des droits et des libertés, y compris l’égalité entre hommes et femmes.

– Sécurité:  il est admis que la principale menace pour la stabilité et la sécurité de l’Afghanistan est le terrorisme et que cette menace met en danger la paix et la sécurité de la région et du monde. Un engagement ferme est pris pour le renforcement des forces de sécurité afghanes au delà de 2014.

– Pocessus de paix: le processus de réconciliation nationale doit se poursuivre afin de construire une paix digne durable. Il doit être garanti par le renoncement à la violence, la prise de distance vis-à-vis du terrorisme international, ainsi que le respect de la Constitution afghane et de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Ce processus doit être respecté et appuyé par les pays voisins de l’Afghanistan. En effet, c’est la stabilité politique de toute la région qui est en jeu et chaque pays peut et doit y contribuer.

– Développement économique et social: la conférence a mis l’accent sur ce sujet. Les participants ont décidé d’un soutien pour le potentiel économique important de l’Afghanistan. Il a également été reconnu que les aspects civils résultant du transfert de responsabilité étaient nombreux, notamment en matière de gouvernance et d’impact économique sur la population.

– Coopération régionale: les conclusions se réfèrent aux principes adoptés à la conférence d’Istanbul et rappellent à tous les pays de la région une stricte adhérence aux principes d’intégrité territoriale, de souveraineté, de non-intervention et de règlement pacifique des différends.

La Conférence de Bonn a défini la décennie 2015-2024 comme une période de transformation, succédant à la phase de transition, et elle ambitionne de répondre aux aspirations du peuple afghan pour un pays stable, démocratique, prospère et en paix.

Le Traité d’Amitié et de Coopération signé en 2012 entre l’Afghanistan et la France contribuera également à la mise en œuvre de la transformation de l’Afghanistan.