Archives pour la catégorie Afghanistan

La Conférence « Cœur d’Asie » à Beijing, 30-31 octobre 2014

La conférence des pays « Cœur d’Asie » (Le Processus d’Istanbul) s’est ouvert hier à Beijing, en Chine. Le Président M. Ashraf Ghani et M. LI Keqiang, Premier Ministre de la République populaire de Chine ont inauguré la 4ème session de cette conférence. Les sessions précédentes avaient eu lieu à Istanbul, Kaboul, Bakou et Alma Ata. Le Président Ghani a remercié les pays partenaires de l’Afghanistan pour l’aide et leur coopération ces dernières années. Il a souligné que les Afghans souhaitent vivement prendre leur avenir en main, avec le soutien des pays amis. Le Président a également fait allusion à la paix et à la stabilité de la région comme facteur décisif pour le développement économique des pays de la région. Le Premier Ministre chinois a, pour sa part, souligné le soutient de son pays à la stabilité et la paix dans la région. Et il a dit que la Chine soutenait les efforts du Processus et a ajouté que la Chine va jouer un rôle important dans le processus de paix en Afghanistan. A l’issue de la Conference, plus de 41 projets de coopérations ont été approuvés.

Des délégués des pays de la région et des partenaires de l’Afghanistan , dont la France, participent à cette conférence. La plupart des pays sont représentés par leur Ministre des Affaires Etrangères.

L’objectif du processus est de créer un climat de confiance et d’encourager la coopération économique entre les pays d’Asie et l’Afghanistan. Le processus bénéficie du soutien actif des pays européens et des Etats-Unis.

Président M. Ashraf Ghani en visite en Chine

download

En visite officielle, le Président a eu un entretien avec Président Xi Jinping ( 28 octobre). Le renforcement des relations bilatérales dans le domaine diplomatique, économique et commercial, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et la paix et la stabilité dans la région ont fait l’objet des discussions. Plusieurs accords ont été signés (la dispense de visa, la coopération économique et technique et la coopération entre les chambres du commerce et d’industries).

Le Roi Zaher Shah aurait eu 100 ans

Zaher Shah

Une cérémonie, à laquelle le Président M. Ashraf Ghani et l’ancien Président Hamid Karzai ont pris part, s’est déroulée à Kaboul pour fêter ce qui aurait été le centième anniversaire de l’ancien roi, Sa Majesté Zaher Shah (22 octobre). Ce dernier a régné de 1933 à 1973. Sous son règne, l’Afghanistan a eu sa première constitution démocratique, adoptée en 1964. C’est le roi qui a facilité et accompagné le renouveau de l’Afghanistan après la chute des Talibans en 2001. Il a également présidé l’Assemblée constituante de 2004 pour l’adoption de la nouvelle constitution républicaine, inspirée de la constitution de 1964. Le roi Zaher Shah nous a quitté en 2007 et repose au mausolée royal à Kaboul.

Le Premier Ministre Indien félicite le Président afghan

c0533ec396690aedcf57fd872360b061_XL

Le Premier Ministre de l’Inde, Narenda Modi, a salué « la sagesse et l’engagement d’Ashraf Ghani pour l’unité, la paix et le progrès en Afghanistan  qui a permis la formation d’un gouvernement à base large ainsi qu’une transition démocratique». Monsieur Modi a exprimé sa confiance sur l’expertise et l’expérience internationale du président afghan avant d’ajouter que  « l’Inde se tiendra avec lui comme un ami et un partenaire à chaque étape pour construire une société stable, forte, pacifique, démocratique, inclusive et prospère  en Afghanistan». De son côté, le président afghan a décrit l’Inde comme « un des axes fondamental de la diplomatie afghane et de la stratégie économique » et a accepté l’invitation du Premier Ministre indien de visiter l’Inde très prochainement.

Suppression du Département de surveillance du Procureur Général

La première réunion du cabinet ministériel s’est tenue au palais présidentiel le 14 octobre. Présidée par Ashraf Ghani en présence du Dr Abdullah Abdullah, Chef de l’Exécutif du gouvernement d’union nationale, il a été décidé que serait supprimé le département de surveillance du Procureur Général à Kaboul. Celui-ci était auparavant en charge du contrôle des institutions étatiques ainsi que de certaines sociétés privées.