Archives pour la catégorie Actualité

« La vie fragile », une série de courts métrages afghans diffusée sur Arte.tv

Neuf courts métrages, réalisés par un groupe de jeunes cinéastes afghans encadrés par le réalisateur Barmak Akram, sont en ce moment visibles sur Arte.tv. Ces films courts racontent le quotidien des habitants et montrent l’intérêt et la tendresse des jeunes réalisateurs pour leur environnement. Ils ont été tournés à Bamyan en Afghanistan, dans la vallée des bouddhas à 3500m d’altitude, région dont les jeunes réalisateurs sont issus.

Parmi ces courts métrages, « Mother », réalisé par Najiba Noori, met en scène une mère qui élève seule ses quatre enfants dans des conditions de pauvreté extrême. Ils vivent dans ces grottes qui autrefois étaient des cellules de moines ou des stupas (reliquaires de l’époque bouddhiste), à proximité du Bouddha de Bamyan. Les hivers sont glaciaux et la température peut atteindre -20 degrés. En l’absence de son mari polygame, la mère s’attèle à toutes sortes de travaux domestiques qui l’épuisent et s’efforce de protéger ses enfants, malades à cause du froid. On y voit notamment les enfants récolter des graines d’encens pour aller ensuite gagner quelques afghanis en parfumant les boutiques.

« Zahra», de Mohammadollah Taheri. Ce portrait d’une vieille dame, Zahra, montre des réalités méconnues de la vie quotidienne en Afghanistan. Les personnes âgées continuent à être actives : malgré son âge avancé, Zahra élève ses moutons, fabrique son pain tous les jours, assure la survie du foyer et ronchonne après son mari… Les conditions de vie de la région sont difficiles et chaque jour recommence la lutte pour satisfaire des besoins élémentaires.

« Sheperd » de Moqim Samimi. Une journée dans la vie d’un berger, sur les montagnes qui entourent Bamyan. Son travail consiste à s’occuper des bêtes de toutes les maisons du village et à les emmener brouter sur les sommets, avant de les ramener au bercail. Depuis les hauteurs, il domine ce pays couvert à 85% de montagnes. Il fait froid et les longues journées se prêtent bien à la réflexion et aux rêveries. S’il avait pu faire des études, notre berger aurait été commandant…

https://info.arte.tv/fr/afghanistan#

Le Docteur Eric Cheysson décoré de la médaille Mir Masjedi Khan

En 2005, la chaîne de l’Espoir ouvrait l’hôpital de la Mère et de l’Enfant, en 2008 la « Maison des enfants », en 2016 le Pavillon des Enfants de Kaboul et les services de gynécologie obstétrique. Le docteur Eric Cheysson, Président de la Chaîne de l’Espoir, infatigable défenseur et contributeur des causes humanitaires, vient d’être décoré de la médaille Mir Masjedi Khan pour tout ce qu’il a apporté à l’Afghanistan depuis 1980. Il fut en effet l’un des créateurs de Médecins du Monde, a participé à de très nombreuses missions humanitaires, soigné civils et moudjahidins, en particulier au temps de l’invasion du pays par l’Armée rouge.  Le docteur Cheysson a également participé à un grand nombre de missions dans le monde, notamment au Cambodge, au Vietnam, Sri Lanka, Sénégal, Tchad et Kosovo.

L’Institut médical français pour la Mère et l’Enfant (IMFE), a été construit par La Chaîne de l’Espoir et Enfants Afghans, son antenne en Afghanistan, sur un terrain donné par le gouvernement afghan. Hôpital de pédiatrie de classe internationale, il avait été inauguré par Son Altesse l’Aga Khan, Président du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) et le Président afghan Hamid Karzaï, en présence de la Première dame de France, Mme Bernadette Chirac.

Depuis 2006, l’AKDN est responsable de la gestion globale de l’IMFE, la Chaine de l’Espoir se charge des questions médicales. Depuis 2008, le « Pavillon des enfants » accueille des enfants venus de toutes les provinces d’Afghanistan, en particulier les plus reculées. En 2016, l’hôpital s’est agrandi avec l’ouverture du Pôle Mère-Enfant offrant des services de gynécologie, obstétrique et néonatalogie. L’établissement qui possède des équipements à la pointe de la technologie accueille tous les publics grâce à un système de prise en charge innovant, « le Welfare » qui permet notamment au plus démunis de faire soigner leurs enfants.

La Chaîne de l’Espoir assure également la formation pratique et théorique des équipes médico-chirurgicales locales grâce aux missions de spécialistes envoyées sur place. Cette année, quatorze  internes afghans – dont trois femmes – vont se voir remettre leurs diplômes de spécialisation en chirurgie pédiatrique et pathologie clinique.

Photos Page Facebook de l’ambassade de France en Afghanistan

Réception à l’ambassade pour la journée des droits des femmes

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, l’ambassade d’Afghanistan a organisé un événement pour saluer les progrès accomplis par les femmes durant les dix-sept dernières années. M. l’ambassadeur Abdel-Ellah Sediqi a souligné le rôle important joué par les femmes au gouvernement, dans la fonction publique comme dans le secteur privé – et bien sûr, au sein de la famille. Il a aussi insisté sur le rôle déterminant de la paix pour que soit réalisée l’égalité femmes-hommes en Afghanistan.

Mohammed Hashem Mahbubi, conseiller, a lu un poème en l’honneur des femmes d’Afghanistan. De son côté, Madame Amina Zia Massoud, Troisième secrétaire, délivrant quelques chiffres clés sur la place des femmes dans les différents secteurs – public et privé – de la société, a mis en évidence le rôle déterminant qu’elles jouent dans le processus de paix. Madame Massoud a rappelé ce que les femmes avaient accompli dans des pays comme le Rwanda ou la Colombie et affirmé que les femmes afghanes pouvaient, elles aussi, s’impliquer encore davantage pour soutenir l’avancée du pays vers la paix.

Photos Zmar Sharefi

اطلاعیه

-تعطیل رسمی در فرانسه- «Lundi de Pâques» سفارت ج.ا.ا. در فرانسه به مناسبت روز دوشنبه، مورخ 13 حمل  1397  (2 اپریل 2018) رخصت میباشد
د دوشنبی ورځ چی د 1397 لمریز کال د حمل دمیاشتی د دیارلسمی او د۲۰۱۸ زیږدیز کال د    Lundi de Pâques اپریل دمیاشتی د دوهمی نیټی سره سمون خوری په فرانسه کی د
په مناسبت عمومی درخصتی ده نوبنا په یاده شوی ورځ په فرانسه کی دافغانستان اسلامی جمهوریت سفارت رخصت دی.
A l’occasion du Lundi de Pâques, l’Ambassade de la République islamique d’Afghanistan (y compris son Service Consulaire) sera fermée au public le lundi 2 avril 2018.

اطلاعیه

   به مناسبت فرا رسیدن جشن باستانی نوروز (آغاز سال 1397 خورشیدی) و بزرگداشت از میلۀ دهقان (دوم حمل 1397) سفارت ج.ا.افغانستان مقیم فرانسه از صبح چهارشنبه (مورخ 21 مارچ) الی ختم روز یکشنبه (25 مارچ 2018) تعطیل میباشد
د نوی کال د را رسیدو او بزگرو د ورځی د لمانځلو په ویاړ په پاریس کی د افغانستان د اسلامی جمهوریت لوی سفارت د چهارشنبی ورځی (د مارچ د 21 نیتی څخه د مارچ تر 25 نیتی) پوری رخصت دی.

Les Bouddhas de Bamiyan, 17 ans de présence invisible

C’est il y a maintenant dix-sept ans que les deux Bouddhas de Bamiyan ont été détruits par les talibans, le 11 mars 2001. Pourtant, le souvenir des deux magnifiques statues est toujours vivant, surtout dans la province de Bamiyan, dominée par la présence invisible de ces gigantesques statues qui surplombaient tous les alentours.

Comme chaque année, les habitants de la vallée de Bamiyan (située à 2500 mètres d’altitude) ont organisé un événement culturel autour du triste anniversaire de leur destruction. En juin 2015, les colosses de respectivement 55 et 38 mètres taillés il y a plus de 1.500 ans ont été projetés quelques minutes à leur emplacement d’origine, sur la paroi d’une falaise, par l’entremise de la technologie 3D.

Mémoire, violence humaine, les silhouettes des bouddhas hantent encore la vallée. Les immenses niches vides laissent une impression profonde, qui n’est pas près de s’éteindre.

Les Bouddhas de Bamiyan qui sont partie du “paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de Bamyan” ont été inscrits sur la liste du Patrimoine mondial en 2003.

Photos page Facebook Gouverneur de Bamiyan