Archives de catégorie : Actualité

Trois artistes afghans participent au festival « Visions d’exil » qui s’ouvre le 2 novembre

La deuxième édition du festival « Visions d’exil » organisé par l’Atelier des Artistes en exil, se tiendra du 2 novembre au 2 décembre dans différents lieux parisiens. Les « temps forts » se joueront au Palais de la Porte Dorée et à la Cité internationale des arts (site de Montmartre) mais le Mac Val (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne) et le Théâtre-Sénart Scène nationale accueilleront aussi expositions et spectacles.

Les artistes afghans s’expriment, pour cette édition, à travers la littérature et la photographie. Farzaneh Hashemi, (née en Iran de parents afghans) écrit poèmes, nouvelles, littérature pour enfants… Elle lira quelques-uns de ses textes dans le cadre de la soirée littéraire « Dire l’exil », jeudi 8 novembre à 20h à l’auditorium du Palais de la Porte Dorée.  Elle sera, comme les autres auteurs-lecteurs de la soirée, accompagnée par le guitariste syrien Omar Haydar.

Kubra Khademi, qui vit en résidence à la Cité internationale des arts, participe à l’exposition collective « Regardez-moi ». C’est la figure de l’exilé qui est donnée à voir, en cinq portraits et une frise géants, du 2 novembre au 2 décembre au Palais de la Porte Dorée. Kubra Khademi a étudié les beaux-arts à l’université de Kaboul et à l’université de Beaconhouse à Lahore, au Pakistan. Boursière de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, elle est nommée Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres et expose dans les vitrines du ministère de la Culture au Palais Royal.

Après avoir photographié durant son propre chemin d’exil depuis l’Afghanistan les migrants sur la route des Balkans, notamment en Serbie, et s’être entretenu avec eux de sujets douloureux comme leurs altercations avec la police, à Paris, Abdul Saboor leur découvre un autre visage : ils parlent de faire la fête et de leurs projets. C’est sous cet angle que l’artiste propose une nouvelle série de portraits de demandeurs d’asile, exposés du 6 au 29 novembre au Théâtre-Sénart, Scène nationale (« Exils »).  Samedi 24 novembre à 17h, Abdul Saboor, né à Nangrahar, parlera de sa vie et de ses œuvres. Recherché par les talibans après avoir travaillé avec l’armée américaine, il a fui l’Afghanistan. Ses photographies sont exposées en Serbie, en Espagne, en Angleterre, en Pologne et en France dans les vitrines du ministère de la Culture.

اطلاعیه

سفارت جمهوری اسلامی افغانستان در فرانسه(Toussaint)  به‌مناسبت
-رخصتی رسمی در فرانسه-  از صبح روز پنجشنبه،10 عقرب 1397 (مطابق 1 نوامبر 2018) الی ختم روز یکشنبه مورخ 13 عقرب 1397 (مطابق 4 نوامبر 2018) تعطیل می باشد؛ مراجعین محترم مطلع باشند.
A l’occasion de la Toussaint, l’Ambassade (y compris son Service consulaire) sera fermée au public, du jeudi 1er au dimanche 4 Novembre 2018.

Sécurité et droit du travail des journalistes

Le gouvernement afghan apporte son soutien à la résolution de l’ONU, le président Ghani relance le fonds en leur faveur

 Alors que l’Afghanistan rejoint les 81 pays qui ont proclamé leur soutien à la nouvelle résolution des Nations-Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, le président Ashraf Ghani et le vice-président Sawar Danesh ont annoncé mardi 16 octobre la relance du fonds en faveur des journalistes.

Ce fonds est destiné aux employés des médias, y compris aux familles de ceux qui ont été tués. Le ministre des Finances a promis 10 millions d’Afghanis et le président 5 millions d’Afghanis sur ses propres biens.

Pour M. Ashraf Ghani, gouvernement et media doivent travailler ensemble car ils partagent les mêmes objectifs, le renforcement des droits garantis à tous les Afghans par la constitution.  Il a regretté que les propriétaires des média ne respectent pas toujours correctement les droits des journalistes et estimé qu’il était temps de fournir des polices d’assurances aux journalistes.

La résolution de l’ONU à laquelle le gouvernement a adhéré oblige les Etats à mettre fin à l’impunité qui couvre souvent les faits de violence et les crimes perpétrés contre les journalistes.

AFRANE. Vente annuelle d’artisanat du 29 novembre au 9 décembre

Chaque année, l’association AFRANE organise une vente d’objets d’artisanat afghan et d’Asie dans ses locaux du passage de la Main d’Or. Elle se tiendra du 29 novembre au 9 décembre.

AFRANE soutient actuellement 48 écoles – pour 96 000 élèves – réparties sur 5 sites (Kaboul, Tcharikar, Djalalabad, Waras et Hérat).

Sa mission comprend la formation d’enseignants, de bibliothécaires et de laborantins, le développement d’outils pédagogiques, le soutien à l’enseignement du français, un projet d’éducation à la Paix et de lutte contre la déscolarisation, des classes préparatoires au concours d’entrée à l’Université.

L’association construit ou réhabilite des bâtiments scolaires, laboratoires de sciences, bibliothèques, latrines et adductions d’eau, terrains de sport, crèches, infirmeries, internats, un lycée agricole.

AFRANE publie la revue trimestrielle de référence Les Nouvelles d’Afghanistan.

NECROLOGIE : décès de Mir Shamsuddin, ancien Chef du Protocole du Ministère des Affaires étrangères

MIR SHAMSUDDIN (1926-2018), diplomate de carrière, ancien Chef du Protocole du Ministère des Affaires étrangères, est décédé le 6 octobre 2018 à Paris, à l’âge de 92 ans.

Né dans une famille Sadat de Kaboul, M. Mir Shamsuddin Agha a obtenu son baccalauréat au lycée Esteqlal avant d’entreprendre, en 1944, ses études à la Faculté des Lettres et sciences humaines de l’université de Kaboul. En 1948, il a intégré le Ministère des Affaires étrangères où, durant sa longue carrière, il a occupé des fonctions clé notamment celle de Chef du Protocole du Ministère sous la présidence de Mohammad Daoud Khan (1973-1978). Il a également été au service de la diplomatie afghane dans de nombreuses missions à l’étranger, en particulier en France où il a été conseiller et Chargé d’ Affaires a.i. en 1955.

En 1985, pendant l’invasion soviétique, il a dû quitter l’Afghanistan avec sa famille.

Durant son exil en France qui a été son ultime demeure, il est également resté fidèle aux valeurs qu’il avait incarnées en tant que diplomate dévoué au service de son pays, soucieux d’en donner la meilleure image et y attirer la sympathie et soutien d’autres. Il était un patriote avec grand sens de loyauté, parent aimable qui a transmis à ses enfants la meilleure éducation et il a été un ami serviable et bienveillant à l’égard de ses compatriotes afghans et ceux de son pays d’accueil.

L’Ambassade de la R.I. d’Afghanistan en France s’associe au deuil qui a touché sa famille. Que Dieu ait son âme en sa miséricorde et bénisse sa famille.

مرحوم میر شمس الدین «آغا صاحب» فرزند میر بها الدین در سال 1926 میلادی در خانوادۀ سادات میرهای ده افغانان شهر کابل، دیده به جهان گشوده است.

موصوف تحصیلات ابتدایی و ثانوی خود را در لیسه عالی استقلال در سال 1944 به پایان رسانیده و پس از آن برای تحصیلات عالی در پوهنحی ادیبات و علوم بشری پوهنتون کابل شامل گردیده و در سال 1948 میلادی در وزارت امور خارجه ج.ا.ا. مشغول کار گردید.

مرحومی بیشتر از سیوسه سال در شعبات مختلف اداری و سیاسی وزارت امور خارجه ج.ا.ا. و به نمایندگیهای خارجی ج.ا.ا. منجمله سفارت ج.ا.ا. مقیم فرانسه خدمت نموده است.

موصوف بعد از 7 ثور از آخرین وظیفۀ خود، رییس تشریفات وزارت امور خارجه ج.ا.ا. کنار رفت و در سال 1985 همرا با خانواده به فرانسه مهاجرت کرد. سرانجام میر شمس الدین آغا به تاریخ ششم اکتوبر2018 شهر پاریس فرانهس به جاودانگی پیوست

اطلاعیه

به دلیل مشکلات تخنیکی‌ که در سیستم پاسپورت این نمایندگی رونما گردیده است، بخش قونسلی سفارت ج.ا.ا. مقیم فرانسه از پذیرش درخواست‌های متقاضیان پاسپورت تا اطلاع ثانوی معذرت می‌خواهد؛ مراجعین محترم مطلع باشند